Chroniques de Stanford : Acte 1, Scène 3 – des livres, du shopping et un film

9 juillet 2015 – Hi guys !

Pas grand chose de neuf à se mettre sous la dent pour cette quatrième chronique stanfordienne.

Depuis lundi, j’ai passé le plus clair de mon temps à la bibliothèque universitaire et hormis vous parlez des ressources juridiques en ligne et d’un livre que j’ai lu de feu le directeur de la bibliothèque de droit sur la recherche juridique aux US, il n’y a pas grand chose à dire de ces moments là. J’ai aussi reçu mes identifiants pour Stanford avec même une adresse mail @stanford.edu (en revanche, toujours pas de carte), dommage que ça ne dure qu’un mois ! 😀

Sur le campus

Sur le campus

Lundi soir, petite session shopping en fin d’après-midi au centre commercial situé au nord du campus. Sur le chemin, j’ai pu avoir un aperçu d’une partie du campus que je n’avais pas encore exploré, avec l’ensemble des installations scientifiques. En effet, le campus semble plutôt divisé entre une moitié sud-est consacrée aux sciences humaines (business, law, education, etc.) et une moitié nord-ouest dédiée aux sciences disons moins humaines (informatique, chimie, physique, médecine…). Bref, donc j’ai pu découvrir tout un tas de bâtiments qui dénotent du caractère hispanique du reste du campus. Au centre

Toujours sur le campus

Toujours sur le campus

commercial, je me suis surtout baladé mais j’ai craqué, il faut l’admettre pour un t-shirt, une paire de chaussettes et un léger pull en soie, tout ça pour 60 euros, conversion faite. Les soldes ajoutées au prix relativement cheap des vêtements là bas, c’est une affaire en or.

Le lendemain, je n’ai strictement rien fait sinon de petit-déjeuner (Starbucks bonjour), de filer à la bibliothèque, d’y rester jusqu’au soir, de manger sur le campus (quand je pense que l’année prochaine, je n’aurais pas non plus la possibilité de me faire ma propre nourriture… )= ), puis de rentrer avant de me coucher. Journée passionnante donc. D’ailleurs, les rares photos sur mon téléphones de ce jour là sont celles de graphiques (assez mal faits par ailleurs) trouvés dans un bouquin.

Les allées du centre commercial

Les allées du centre commercial

Aujourd’hui, enfin hier car il est maintenant un peu plus de minuit (et mes paupières se font lourdes), après m’être réveillé pour une journée sans bibliothèque, un monsieur a sonné à ma porte (Matt est en voyage depuis quelques jours) pour contrôler et retaper un peu la salle de bains. Apparemment, ils font ça dès qu’un colocataire quitte l’appartement (et qu’un autre rentre, de fait). De même que j’avais vu un mot sur la porte m’indiquant qu’une autre personne viendrait contrôler les détecteurs de fumée, ce qui doit être fait apparemment tous les ans selon la loi californienne. Puis, je me suis rendu à un autre centre commercial, celui-ci plus typicos, au nord-est du campus, après les installations sportives (c’est énorme, mais peut être j’en reparlerais dans une prochaine chronique), pour acheter du produit pour la laundry. C’est là que j’ai eu le soulagement de constater que des vrais supermarchés existent vraiment aux Etats-Unis et non les sortes de supermarchés qui ne sont que des drugstores et ne vendent que très peu de choses à manger. Si seulement ma cuisine avait été vraiment équipée, j’aurais pu faire des folies mais je suis resté assez raisonnable.

Ciné-débat

Ciné-débat

Enfin, je suis allé à un ciné-débat organisé par le Stanford General Studies dans le cadre d’un festival « Imagining Empire: a global retrospective ». Ils passaient ce soir le film La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo, que je n’avais encore jamais vu (je le recommande, un excellent film !), suivi d’un débat avec un professeur de Stanford spécialisé en littérature et histoire française mais lui même suisse. C’était vraiment très intéressant, la salle était pleine à craquer (environ 150-200 personnes je dirais). J’ai hâte de participer aux deux prochaines projections (une par semaine), avec un film sur l’Inde et l’autre sur le Mali. J’ai pu discuter avec le prof et un de ses amis qui était à côté de moi. Le prof était très cool, dans l’ambiance étatsunienne, me tutoyant directement, s’intéressant à ce que je faisais, etc. C’est vraiment fou de se retrouver là bas…

Voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. Have a nice day !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s